Forum

Le brochet
 
Notifications
Retirer tout

Le brochet


Nadine Ollivieri
(@nadine)
Membre actif Moderator
Inscription: Il y a 11 mois
Posts: 17
Début du sujet  

Il existe deux catégories de brochets.

- le brochet de mer appelé aussi (congre)

- le brochet d'eau douce qui garde cette appellation.

Ce poisson fait partie de l'espèce des carnassiers et choisit son habitat, en fonction de la nourriture à proximité. Il vit habituellement dans la profondeur des eaux stagnantes (étangs, lacs, points d'eau).

Le brochet est capable de parcourir en cercles continus son territoire, pendant un temps indéfini pour sa protection. Il s'assure d'aucune intrusion en réduisant peu à peu les espaces, finissant par s'immobiliser au centre de celui-ci.

Lors de la saison hivernale, il plonge dans une forme de léthargie tout en ralentissant la fonction de son système corporel. L'effet lui permet de résister au besoin de la faim. La faune aquatique étant en sommeil, les proies se font rares.

À la sortie de l'hiver généralement au début de la saison printanière, le brochet s'éveille et part en chasse. La faim le pousse à évoluer en surface et à s'introduire sur les territoires voisins. La bataille fait rage, le perdant finit dans le ventre de son congénère.

La chasse  d'un brochet est impressionnante et visible au-delà d'une centaine de mètres. Les remous qu'il provoque et la dispersion de ses proies qui s'ejectent hors de l'eau en éventail, permet de reconnaître l'espèce. 

Une fois rassasié, le mâle part à la recherche d'une partenaire. La nature est ainsi faite, de sorte qu'elle permet à la femelle d'être plus trapue que celui-ci, afin de prendre le dessus et le dévorer après la fécondation. Après la ponte, les alevins pour la plupart deviennent des proies pour la faune environnementale. Ceux qui ne trouvent pas refuge parmi les herbes et les algues aquatiques, finissent par servir de menu pour les autres carnassiers et omnivores tels que:

- blackbass, silures etc... 

La réglementation départementale de la pêche au carnassier, n'autorise pas de prise en dessous de la maille légale du brochet (50 cm).

Le pêcheur qui s'autorise à défier la réglementation, encourt une amende à hauteur de son délit.

La taille maximale du brochet  adulte peut atteindre les 1,50 m. Il est très rare de le pêcher à ce niveau de par sa méfiance. La seconde cause est la pêche intensive qu'il subit, raréfiant l'espèce et la poussant à déserter certaines zones.

L'espèce possède une puissance sur le bas du corps. Lorsqu'il se sent pris, le brochet d'un violent mouvement de queue et de plat sur l'eau, arrive à se décrocher de l'hameçon. Le double hameçon (ardillon) et le bas de ligne en acier maintiennent la prise. Il arrive parfois que le brochet parvienne à s'enfuir, avec le matériel du pêcheur. Certains s'y sont laissés prendre et ont vu leur canne à pêche dériver au fil de l'eau.

Le brochet à une façon spécifique de mastiquer sa proie. Il l'attrape sur le côté, la tourne et retourne entre ses dents acérées et pointues, ne laissant que la tête.

Particularité :

le brochet à la gueule en forme de bec de canard.

Adulte cette espèce est fainéante, mais rusée. Pour éviter la chasse, le brochet se tient immobile et feint la mort. Les proies sans méfiance s'approchent et se retrouvent entre ses dents rapidement. 

Conseil pour le pêcheur du dimanche :

Ne jamais retirer l'hameçon de la gueule d'un brochet à sa sortie de l'eau, pour cause de spasme nerveux. Le résultat ne serait pas joli à voir.

 

522179a3b97f6c842f0793c2b76bcb20

Gin, Madjid Ayzen et Yina aiment
Citation
Share: